Sélectionner une page

Morante de la Puebla en véronique devant jarcio, n°95 de Juan Pedro Domecq à Séville le 1er octobre 2021

C’est la règle : quelques jours ou quelques semaines avant l’annonce officielle des cartels, les sites taurins, s’appuyant sur les déclarations officieuses (éventuellement intéressées) de tel ou tel impresario ou torero annoncent les projets de l’empresa Pages pour les arènes de Séville.

Cette année, c’est la surprise qui prédomine avec ce qui vient de filtrer dans Cultoro qui n’hésite pas à annoncer une « explosion de arte » :

Morante en naturelle devant Jarcio, n°95 de Juan Pedro Domecq, à Séville le 1er octobre 2021

Morante qui devrait avoir 4 ou 5 paseos dans la temporada sera bien sûr la base du dimanche de Résurrection.

Diego Urdiales en trinchera devant Frances, n°35 de Domingo Hernandez à Séville, le 2 octobre 2021

Mais ses accompagnateurs seraient Diego Urdiales qui a triomphé lui aussi à la San Miguel

Quite en véronique de Juan Ortega au toro n°95 de Juan Pedro Domecq à Séville le 1er octobre 2021

et Juan Ortega qui a entendu des ovations tonitruantes et fait jouer la musique pour son jeu de cape à chacune de ses apparitions en septembre.

Pablo Aguado en naturelle devant Moruno n°76 de La Quinta à Arles le 3 juillet 2021

En fait, on attendait Pablo Aguado, mais on sait qu’après ses ennuis médicaux et la longue rééducation qu’il doit s’imposer pour remettre son genou en état, il ne reprendra la temporada au mieux qu’à l’été.

Andres Roca Rey en statuaire devant Jarreon n°191 de Juan Pedro Domecq, à Séville le 1er octobre 2021

On attendait aussi Roca Rey apodéré par Pages, mais il devra se contenter, apparemment de la féria.

Jose Maria Manzanares en trincherilla devant Industrial n°141 de Garcia Jimenez à Séville le 30 septembre 2021

On pouvait aussi attendre Manzanares, consentido de la Maestranza depuis l’indulto de Arrojado de Nunez del Cuvillo en 2011. Mais apparemment, ses résultats de 2021 ne le rendent pas assez attractif..

En tout état de cause, il suffira d’attendre quelques jours pour être fixés : Resurreccion traditionnelle ou novatrice, c’est la publication officielle des cartels qui tranchera !