Sélectionner une page

VENDREDI 12 Août 18h

  • Corrida mixte Toros de Fermín Bohórquez pour Léa VICENS
  • Toros de Victoriano del Río pour Andrés ROCA REY et José María MANZANARES

SAMEDI 13 Août 18h

  • Toros de Margé pour Antonio FERRERAAlberto LÓPEZ SIMÓN et Carlos OLSINA (alternative)

DIMANCHE 14 Août

  • 11h – Novillada piquée du Tastevin d’argent
Christian Parejo en tienta février 2022. ©JYB
  • 6 toros de 6 élevages français : Camino de Santiago – Durand – Margé – Pagès-Mailhan – San Sebastian – pour Jorge MARTINEZChristian PAREJO et Lalo de MARIA
  • 18h – – Corrida –
Toros de Luis Algarra au campo 2021. ©JYB

                        Toros de Luis Algarra pour El JULIJuan ORTEGA et Pablo AGUADO

LUNDI 15 Août

  • 11h – Novillada non piquée (cartel à définir)
  • 18h – Corrida
  • Toros de Miura pour Domingo LOPEZ CHAVESManuel ESCRIBANO et Rubén PINAR

TARASCON

Fidèle à sa ligne, la CTEM a souhaité, une fois encore, récompenser les novilleros qui se sont distingués au cours de la saison écoulée. Elle a aussi souhaité aider un torero qui débute dans la profession et a déjà remporté des succès probants lors de la temporada écoulée. Du côté des éleveurs, ce sera de nouveau une ganaderia française qui sera présente à Tarascon et dans ce cas précis, un élevage qui y fera sa présentation.

Ainsi, le cartel de la novillada du 9 juillet est le suivant : Novillos de la ganaderia du Vieux Sulauze (Christophe Fano) qui fera sa présentation à Tarascon pour « Tristan », vainqueur du Prix « Nimeño II » en 2021, Christian Parejo , meilleur novillero dans le sud-est de la France en 2021 et le biterrois Clemente Jaume, auteur d’un courte mais intéressante saison de cinq novilladas pour 8 oreilles et n’a été vu qu’une seule fois en France, à Istres très précisément où il avait coupé une oreille.

Après César Palacios en 2019 et « Loren » en 2021 c’est cette année une œuvre du peintre madrilène Vicente Arnás qui illustrera le cartel de Tarascon. (communiqué)

MUGRON: DEBARQUEMENT DES NOVILLOS DE JOSE CRUZ

COMBIEN VA GAGNER ALVARO DE LA CALLE A MADRID ?

Pour son paseo de sobresaliente en arène de première catégorie, Alvaro de la Calle devrait toucher de l’empresa le salaire de la convention syndicale soit 3942€.

Mais ce salaire ne prévoit pas qu’il ait eu à lidier 5 toros de respect et, qui plus est, des toros de Madrid. Certes il n’a pas triomphé, mais la dignité de son comportement et les bonnes lidias effectuées méritent sans doute un geste de Plaza1. Reste à savoir quelle forme prendra ce geste : complément de salaire, logique ? contrats supplémentaires, éventuels ? Wait and see..

AIGNAN